Le point sur mes dernières lectures - Cliquez sur les livres pour accéder aux chroniques

Mes dernières lectures :


Bienvenue a toutes et tous

Le saviez-vous ? :
Régulièrement, les articles consacrés aux lectures (livres / livres audio) font l'objet de mises à jour de même que les listes de livres chroniqués ainsi que la pile à lire.

Je vous invite a consulter ces rubriques aussi souvent que possible. Bonne visite !

Rechercher dans ce blog

vendredi 2 décembre 2016

Le générique du téléthon



Pour les musiciens, les partitions se trouvent sur le site de Marc GOLDFEDER le créateur de ce générique mythique !
Et... N'oubliez pas ce week end : 36 37 quatre chiffres pour faire avancer la recherche !

mercredi 30 novembre 2016

Paristique - Histoire des rues de Paris

Bonjour a tous !
Voici une petite curiosité pour vous aujourd'hui !
L''histoire des rues de Paris en un Clic avec Paristique.

Site : http://www.paristique.com

Bonne journée !

mardi 29 novembre 2016

Bande son Harlan COBEN - Intimidation

Bonsoir a tous ! 

J'arrive avec un peu de retard ce soir pour vous prooposer, en attendant de nouvelles chroniques littéraires la bande son (en tout cas ce que j'ai pu en retirer) du livre Intimidation signé Harlan COBEN !

Pour voir mon avis sur ce livre, c'est ici !

Dave Loggins - please come to boston


Kansas - Dust in the wind



Meat Loaf - Paradise by the dashboard lights



Elton JOHN & Kiki Dee - Don't go breaking my heart







Bonne soirée

lundi 28 novembre 2016

C'est Lundi que lisez-vous #41


Bonjour à toutes et tous
Voici le 41eme numéro de la rubrique "C'est lundi que lisez-vous"
  
Ce rendez-vous a été initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books.

Le récapitulatif des liens se fait maintenant sur
Le blog de Galléane.


On répond comme chaque Lundi
à trois petites questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?



La semaine dernière, j'ai lu :


Christian SIGNOL - Dans la paix des saisons



Bienvenue a Webland de Christophe Alévèque 
dans le cadre d'un partenariat avec la maison d'édition "Les liens qui libèrent"

David FOENKINOS - Le mystère Henri Pick en livre audio chez Ecouter-Lire



dans le cadre d'un partenariat : Perrine ROUILLON - La maison des belles personnes

Mademoiselle Caroline - Julie DACHEZ - La différence Invisible






Voila qui clôture ce trente neuvième rendez-vous "C'est lundi" . Je vous souhaite une excellente semaine livresque, je vous remercie pour tous les commentaires et je vous souhaite également une bonne journée !

dimanche 27 novembre 2016

Dimanche Citations #28

Bonsoir a tous ,
Avec un peu de retard, voici un Dimanche Citations Light parce que j'ai peu de temps...
Mais il faudra que je vous en offre un plus fourni un de ces jours ...


Le clown, ce n'est pas moi mais cette société monstrueusement cynique et si inconsciemment naïve qui joue le sérieux pour mieux dissimuler sa folie.
Salvador DALI

Un professeur est toujours nécessaire pour nous faire passer de l’information à la connaissance.
Michel SERRES

A ceux qui osent, rien d’impossible
Matthew Gregory Lewis

Les mots ont été crées pour qu’en fermant les yeux je puisse venir a toi sans faire un mouvement.
Lucien BECKER

Etre capable de trouver sa joie dans la joie de l’autre, Voilà le secret du bonheur.
Georges BERNANOS

Bonne soirée  !

Le petit dico de la semaine #15

Bonjour a tous !
Voici le petit dico de la semaine comme chaque dimanche !!! 

Ce dico est composé de tous ces mots que nous lisons dans les livres et que nous ne comprenons pas forcément quand nous les lisons. Il y'a des mots méconnus mais aussi des mots de tous les jours car ceux ci renferment parfois des sens que nous ne connaissons pas.

Bonne découverte a toutes et tous et rendez-vous dimanche prochain pour un nouveau numéro
du dico !


anadyonème :
 A.− MYTH. [P. allus. à la naissance de Vénus] Qui sort de l'eau. Vénus anadyomène :
− Emploi subst. fém. L'anadyomène. ,Surnom de Vénus représentée sortant des eaux.`` (Besch. 1845) :

B.− Littér., rare. Qui appartient à Vénus anadyomène ou y fait penser :

Aphérèse :
Chute d'un ou de plusieurs phonèmes à l'initiale d'un mot.
(Par exemple 
le bus < l'autobus, le pitaine < le capitaine.)


berthe : 
Garniture d'un décolleté ou d'une encolure à ras du cou retombant comme une petite pèlerine (XIXe s.).


courtepointe :
 
Couverture de lit, ouatée et piquée.


cryptogame :
 
Végétal pluricellulaire ne formant pas de graines, par opposition aux phanérogames ou spermaphytes. (Les cryptogames comprennent donc des groupes aussi différents que les fougères, mousses, algues, champignons.)


diaspore :
 



  1. Partie d'un végétal (graine, fruit, etc.) qui se détache du pied mère pour reproduire l'espèce après dissémination. (Chez les cryptogames à générations alternées, la spore est aussi considérée comme une diaspore.)
  2. Alumine hydratée naturelle, appartenant au système orthorhombique.
esquif : Littéraire. Embarcation légère de très petite dimension.

félibrige : 
École littéraire constituée en Provence, au milieu du XIXe s., pour le maintien et l'épuration de la langue provençale et des autres dialectes occitans, et pour la renaissance d'une littérature du midi de la France.


gypaète : 
Très grand rapace diurne (1,10 m) des hautes montagnes, surtout asiatiques, au bec fort et crochu, bordé de fortes vibrisses. (Le gypaète barbu se nourrit de charognes et de rongeurs. La chasse effrénée qui lui a été faite a abouti à sa quasi-extermination.)


Halbran : jeune canard

Impéritie : 
Littéraire. Incapacité dans l'exercice de sa profession ou de ses fonctions : L'impéritie d'un ministre.


Jaboter : Parler beaucoup pour ne rien dire
lapalissade : 
Vérité d'une évidence niaise.


martial : 



  1. Littéraire. Qui manifeste une attitude belliqueuse : Discours martial.
  2. Se dit d'une attitude résolue, décidée, qui cherche à en imposer : Un air martial.
  3. Relatif au fer.
nymphée : 
  1. Dans l'Antiquité, monument consacré aux nymphes.
  2. Construction (parfois grotte artificielle) élevée au-dessus ou autour d'une source, d'une fontaine.

onguent : Médicament à base de résine, de corps gras et de divers principes actifs, destiné à être appliqué sur la peau.

orthorhombique :
 
Se dit d'un système cristallin dont la symétrie du réseau est celle d'un parallélépipède rectangle ou d'un prisme droit à base losangique.

pèlerine :

  1. Synonyme de cape.
  2. Courte cape, souvent en laine tricotée, couvrant les épaules et la poitrine, portée autrefois par les femmes.
Phanérogame : (un / une)  : Plante à graines. (Les phanérogames forment un embranchement.)

Quaterne :
Combinaison de quatre numéros principalement dans les jeux de hasard

Racé : 

  1. Se dit d'un animal de race, possédant les qualités propres à une race : Cheval racé.
  2. Qui paraît représenter un type particulièrement fin et distingué, qui a de la classe, de l'élégance : Un homme racé. Un voilier racé.
Spermaphyte / spermatophyte :  Nom d'embranchement donné aux plantes supérieures à graines.

syzygie : 
Nouvelle lune ou pleine lune.


tisonnier : 

  1. Tige métallique servant à attiser le feu, à faire tomber les cendres, etc.
  2. Synonyme de attisoir.

ubérale : Fontaine ubérale -  fontaine ornée de statues de femmes lançant des jets d'eau par la pointe de leurs seins. (Ce motif fut très goûté à la Renaissance, surtout en Allemagne.)

vibrisse : 



  1. Poil situé à l'intérieur des narines de l'homme.
  2. Long poil sensoriel situé sur les côtés de la tête des mammifères (carnivores, pinnipèdes, rongeurs) et des oiseaux. (Les vibrisses, ou moustaches, servent à détecter les obstacles notamment chez les animaux nocturnes, aquatiques ou fouisseurs.)

samedi 26 novembre 2016

Lecture courte : Deux belles maîtresses.... Short Edition

Bonjour a tous ! 
Aujourd'hui, je me suis amusé avec le site www.short-edition.com
Ce site est un site collaboratif de création d'histoires courtes.
Depuis quelques temps dans certains lieux publics, notamment dans les gares, on peut trouver des "distributeurs d'histoires courtes". C'est a ce site qu'on les doit, avec des histoires courtes "maison"
Sur ce site, il y'a un "Moteur d'envies, j'ai joué avec et... j'adore :
Le principe : Vous avez trois choix a faire :

Tout d'abord le type de lecture : 
Une nouvelle ou très très court
Une BD
Un poème

Ensuite la durée de lecture, le temps que vous accordez a votre lecture du moment :
2 Minutes
7 Minutes
10 Minutes
20 Minutes

Ensuite on cible le thème :
Je souhaite : 
Vibrer de passion
Découvrir des instants de vie
Rire - Sourire
Plonger dans la mélancolie
Frissonner
S'évader de la réalité

et on clique sur la petite loupe orange !

Et la surprise, il y'a un texte choisi au hasard parmi des tonnes (ce qui veut dire qu'on ne recoit jamais le meme texte) et chacun de ces textes tombés au hasard ce soir m'a fait sourire.
Le petit plus c'est que pour certains textes, il y'a la possiblité de les écouter en version Audio ! et ca c'est une très bonne initiative

Ma sélection : Un poème - 2 Minutes - Rire - Sourire

Le résultat :
Deux belles maitresses de Gilles Butin
Se lit en 1 Minute
Y a des histoires d’amour que l’on dit impossibles
Et seul le temps les couvre de leurs ruptures terribles
J’ai eu deux belles maîtresses, pendant plus de huit mois
Elles étaient sans paresse, et elles n’aimaient que moi
Toujours l’une derrière l’autre sans jamais se fâcher
Elles étaient deux apôtres à mes pieds, enlacées.
Je les ai connues à Auch, elles sortaient d’une boîte
L’une était à ma gauche et l’autre mal à droite.
Elles avaient grand plaisir à se faire marcher.
A se faire courir, à se faire sauter.
Aussi, je n’ai pu croire à leurs virginités
Lorsque le soir venu, je les ai pénétrées.
Ça s’est fait sans un cri, tout juste un peu serré
Et quand j’en suis sorti, j’ai pu prendre mon pied.
Elles ne m’ont pas quitté malgré toutes les souffrances
Que je leur ai données souvent par ignorance.
Les coups sur les trottoirs, les attentes dans les gares
Et ces déchets de chiens, qu’elles prenaient pour un rien.
Et si je suis ici, devant vous tout penaud
C'est que votre vernis a quitté votre peau
Pardonnez-moi, mes belles, mais je dois vous laisser
Là dans cette ruelle, toutes nues, sans lacets.
Vous avez trop vieilli, vous n’êtes plus très sûres
Vous que j'ai tant chéries, vous mes vieilles chaussures.


Voila voila ma petite curiosité du jour. 

Dans les gares, c'est un petit distributeur d'histoire courtes sur des bandes de papier genre ticket de caisse... on ne choisit que la durée parmi 3 durées possibles, et surprise et joie on a un petit texte sympathique a lire, emporter avec soi et relire.

L'an dernier, ce distributeur était présenté au salon du livre, et avec une amie nous nous sommes amusés a le tester. On est repartis heureux et ressourcés des belles histoires que nous avions reçues. 

Merci Short Edition !

"J'innove" sur France 2 : 




Un clic pour accéder au site : http://www.short-edition.com

vendredi 25 novembre 2016

Lecture audio : Christian SIGNOL - Dans la paix des saisons


Livre lu en Novembre 2016


Pourquoi j'ai choisi ce livre : 
J'avais envie de découvrir les écrits de Christian SIGNOL, j'ai vu ce livre en librairie dans un premier temps et sa quatrième de couverture m'a intéressé. Dans ma Pile a lire, je dispose de deux livres en version audio de cet auteur que je n'ai pas encore pris le temps de lire... cela va arriver, du fait que ce sont deux livres audio qui se suivent, je voulais les lire l'un après l'autre et puis est arrivé celui-ci donc en guise de première découverte de cet auteur j'ai choisi d'écouter celui-ci avant les deux autres.
Sa courte durée a également été un critère de choix non négligeable car je n'avais pas énormément de temps devant moi non plus aujourd'hui.

4eme de Couverture :
Surmonter les séquelles d'une grave maladie, changer le cap de sa vie... A sa sortie de l’hôpital, Matthieu n'a qu'une idée en tête : quitter Paris, se réfugier dans le Quercy auprès de ses grands parents qui l'ont élevé jusqu'a l'age de douze ans. Rien n'a changé dans la petite maison à deux pas de la rivière ou Paul et Louise  luttent chcun à sa façon contre la marche d'un siècle qui les rejette. Le vieux maréchal-ferrant continue de forger des fers que personne n'achètera. L'ancienne sage-femme qui a dù renoncer à exercer, s'est plongée dans la médecine des plantes. Porté par leur humanité généreuse , leur énergie fartouche, leur obstination a être heureux malgré tout. Matthieu retrouve petit à petit la force, le courage et l'apaisement qu'il était venu chercher au pays de son enfance. L'amour et la sagesse de ces êtres chers vont lui permettre d'entre voir la promesse d'une existence  différente, plus féconde, d'un bonheur qu'il croyait à jamais perdu.

Avec ce beau livre, véritable hymne a la vie, Christian SIGNOL s'affirme encore comme un des grands romanciers de la consolation. Chez lui, l'espoir, le combat et la victoire sur le destin qu'ils autorisent, sont toujours magnifiés par la splendeur du monde.

Mon avis
J'ai apprécié la lecture de ce texte court et agréable faite par le comédien Matthieu BUSCATO, qui avec un profond respect pour le texte de Christian SIGNOL,  a su,  le temps de quelques heures me faire "voyager". Oui car ce livre est un petit voyage, un retour au sources, celui du personnage principal, Matthieu qui vient se ressourcer et puiser des forces pour affronter les épreuves de la vie, que lui impose sa maladie. Quoi de plus réconfortant que d’être entre les mains de bonnes personnes, celles que l'on aime ? Quoi de plus beau que le contact de la nature, que le retour au sources sur les chemins de son enfance, de ses souvenirs, un chemin (un devoir ?) de mémoire. J'ai apprécié les personnages de Paul et Louise, leur attachement l'un pour l'autre, l'attachement a leur terre, a leur métier,  les valeurs qui fondent leur foyer, et leur philosophie de vie. J'ai apprécié les mots réconfortants de Louise elle va a plusieurs reprises "guider" Mathieu, sur le chemin de la guérison et lui redonner confiance et foi en la vie. J'ai pris l'air, je me suis baladé avec plaisir et me suis laissé entraîner dans cette petite histoire, qui n'a eu nulle autre intention que de me faire passer un agréable moment.
Merci Audiolib, Matthieu BUSCATO et Christian SIGNOL pour ce petit bol d'air pur, et pour nous rappeler les bienfaits et les plaisirs que la nature et la vie nous offrent chaque jour.
Jolie performance du comédien, j'en redemande !



Extrait audio :



1CD MP3 - Durée : 4h46
Se procurer ce livre audio chez notre partenaire Audiolib


Citations : 

Tout dépend de vous. Vous décidez, en quelque sorte, si vous voulez vivre ou mourir, c’est-à-dire changer de mode de vie ou pas

- Tu le sais, j'ai aidé des femmes a mettre au  monde des dizaines d'enfants et souvent dans des conditions extrêmement difficiles. J'ai vu la souffrance et la mort mais j'ai vu jaillir la vie et ce que je sais de plus sur aujourd'hui c'est qu'elle a une force insoupçonnée.
Louise se tut un instant, reprit.
- Il faut seulement lui faire confiance.

(...) Ce que je crois, c'est que tout ça ne peut pas servir a rien. Regardes les plantes par exemple, elles sont la pour nous aider  nous soigner mais elles ne se contentent pas de ca, elles portent des fleurs et elles sont belles tu comprends ? Elles pourraient ne pas être belles mais elles ont choisi de l’être et c'est une beauté qui ne demande rien en retour.
 - Qu'est-ce que ça prouve ?
- Ça prouve que la nature, c'est a dire la vie, nous donne toujours plus que ce dont on a besoin.

(...) mais qui, précisément, pouvait se vanter aujourd’hui d’avoir choisi sa vie ? C’étaient des lois économiques qui gouvernaient les hommes, qui décidaient de leur destin, de leur lieu de travail, et ils étaient peu nombreux, ceux qui pouvaient s’y opposer

Ce qui compte dans la vie, c'est ce qu'on fait, pas ce qu'on ne fait pas.

- Tu crois que c’est une vie, toi, que d’aller s’agglutiner comme des fourmis dans les grandes villes sans jamais voir un arbre ou un oiseau ? Tu crois que c’est normal de vivre sans voir le ciel ni les étoiles ? Tu crois que c’est bon d’habiter des immeubles de béton où les gens ne se parlent même pas ?
– Ils n’ont pas choisi, dit Matthieu. Ils sont partis parce que le travail se trouvait dans les villes. Tu es bien placé pour savoir que les campagnes sont en train de mourir, et que ça ne date pas d’aujourd’hui.
         Il reprit, un ton plus bas, craignant d’avoir humilié Paul :
         – On ne peut pas vivre tourné vers le passé. Il faut bien s’accommoder de la réalité... C’est ce que j’ai fait.
         Paul demeura pensif un long moment, puis :
         – Je te parle pas du passé ; je te parle de l’avenir. Un jour, les gens reviendront. Je ne sais pas quand, mais ils reviendront, sans doute quand leur vie sera devenue insupportable.

– Moi, je ne fais pas semblant : je crois que la vie ne s’éteint jamais nulle part. Elle peut rester tapie, ou endormie longtemps, mais un jour quelque chose ou quelqu’un la réveille

Ressources : 
Dans quel éta gère - 22/11/16 - France 3

Le livre du jour - France Info - 16/11/2016

Bonne journée !

jeudi 24 novembre 2016

Kimberly Mc Creight - Amélia




Livre lu en Novembre 2016

Pourquoi j'ai choisi ce livre : 

C'est un bandeau que j'ai lu qui disait "La vérité sort de la bouche des réseaux sociaux".
Et moi un livre qui a pour sujet les réseaux sociaux bah ca m'interesse beaucoup...
Qui plus est, j'ai effectué cette lecture commune avec Chachadu14 sur le site Livraddict, ce n'est pas la première lecture commune que nous faisons, ce ne sera pas non plus la dernière !

4eme de Couverture : 
A New York, Kate élève seule sa fille de quinze ans, Amélia. Très proches, elles n'ont pas de secrets l'une pour l'autre. Jusqu’à ce matin d'Octobre, ou elle reçoit un appel du lycée qui lui demande de venir de toute urgence. Elle ne reverra plus jamais Amélia : celle-ci a sauté du toit de l'établissement.
Rongée par le chagrin, Kate plonge dans le désespoir et l'incompréhension. Pourquoi une adolescente en apparence si épanouie, s'est elle donnée la mort ? Mais un jour, Kate reçoit un message anonyme qui remet tout en question : "Amélia n'a pas sauté". Obsédée par cette révélation, elle s'immisce dans la vie privée de sa fille et découvre à travers les réseaux sociaux , les mails et les SMS d'Amélia, une réalité terrible, un véritable monde parallèle qu'e'lle n'aurait jamais pu imaginer.

Mon avis : 
Concrètement, je n'ai pas apprécié ce thriller a sa juste valeur. je l'ai trouvé beaucoup trop féminin pour moi, et j'ai trouvé l'alternance entre le quotidien d'Amélia avant sa mort et le quotidien de Kate, sa mère assez difficile a suivre. J'ai raccroché les wagons vers la fin. Certes l'idée de l'histoire est intéressante, mais trop "culcul" a mon gout, trop "adolescente", bien que les questions inhérentes aux  réseaux sociaux, au harcèlement scolaire et a l'embrigadement de groupe soient abordées, thématiques aujourd'hui très actuelles certes. J'ai beaucoup plus été happé par toute la partie menée par Kate pour tenter de faire la lumière sur le suicide (ou non ?) de sa fille que par l'autre partie. J'ai trouvé que cette partie la de l'intrigue faisait vraiment avancer l'histoire, et je dois vous dire que je m'attendais a quelque chose de beaucoup plus prenant, beaucoup plus tendu dans son ensemble. Voila ce que je peux dire en quelques mots de ce livre, je sais c'est très court, très inégal par rapport aux tartines que je vous écris depuis quelques temps. Mais dès fois ne vaut-il pas mieux aller directement a l'essentiel plutôt que d'écrire quarante lignes pour arriver au même résultats. Tous les livres ne peuvent pas plaire a tous les publics. Sitôt lu, sitôt oublié. Je pense que le style de ce livre, ou en tout cas cette intrigue traitée de cette manière là n'est pas mon style de lecture. C'est le jeu ! Au suivant !

tous les livres sur Babelio.com


Citations : (à venir)

Merci encore a Chachadu14 d'avoir partagé cette lecture commune avec moi.

D'autres livres de Kimberly Mc Creight : 

Lire mon avis sur le livre "La ou elle repose"

Bonne journée !