Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)
 http://prix-audiolib.frh

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

vendredi 19 août 2016

Lecture Audio : Pierre LEMAITRE - Trois jours et une vie


Livre audio écouté en Aout 2016



Présélectionné parmi les 10 titres en lice pour le  le Prix Audiolib 2017


Pourquoi j'ai choisi ce livre ? 
J'ai reçu ce livre dans le cadre du partenariat Audiolib initié sur ce blog depuis Novembre 2O15
Je remercie beaucoup, encore et toujours l'équipe d'Audiolib de me faire confiance et de me faire découvrir par le biais de leurs productions, de nouveaux auteurs, et des textes mis en lumière par d'excellents comédiens. Pour le coup, ce livre de Pierre LEMAITRE fut une très belle découverte.

4eme de Couverture et début du roman

A la fin de décembre 1999, une surprenante série d’événements tragiques s'abattit sur Beauval, au premier rang desquels bien sur, la disparition du petit Rémi Desmedt.
Dans cette région couverte de forets soumise a des rythmes lents, la disparition soudaine de cet enfant provoqua la stupeur et fut même considérée par bien des habitants comme le signe annonciateur des catastrophes a venir.
Pour Antoine, qui fut au centre de ce drame, tout commença par la mort du chien....

Mon avis :

Imaginez Antoine un enfant de douze ans,  dont les parents sont séparés, dont le père est peu présent.Dont la vie est.. monotone. C'est un enfant assez solitaire qui apprécie de jouer en foret et construire une cabane suspendue  pendant que ses amis vont jouer a la console, Cet enfant dont la vie est érigée par  toutes sortes de principes imposés par sa mère.
 Antoine, a entre autres compagnons, Ulysse, le chien de Monsieur DESMEDT, le père de Rémi Un jour ce chien se fit écraser... et pendant la journée a la campagne, quelque chose d'a la fois tragique et involontaire va se produire également ce qui va impliquer a la fois les enfants, les familles mais aussi les habitants de ce petit village.

Ici on ne se demande pas qui est le coupable, nous le connaissons dès le départ.
Au contraire, ce brillant roman noir psychologique pose une autre question : Jusqu’où va la responsabilité lorsque le tragique se produit, comment en quelques secondes, un geste, peut faire basculer le cours d'une vie. Comment vivre avec en toile de fond des conséquences fatales. Comment un tragique fait divers peut subir les assauts du temps ?  Comment une tempête de trois jours peut-elle renverser le cours des événements ?
La plume de l'auteur est particulièrement forte, l'intrigue bien ficelée, la lecture effectuée par le comédien Philippe TORRETON est excellente (lecture réalisée par ce comédien a la demande de l'auteur lui même).
On ressent a la fois la force et la faiblesse du personnage d'Antoine, en proie a la fois a des questionnements permanents et le fait qu'il doive masquer en permanence sa culpabilité.
Une dose d'amour dans ce roman également avec de très jolis passages en compagnie d'Emilie.
Un thriller poignant, difficile a relâcher une fois l'écoute commencée, écouté en quelques heures apprécié et adopté.

A Noter, l'entretien entre l'auteur du livre et le comédien Philippe TORRETON est extrêmement intéressant. Il explique entre autres choses, la façon pour un comédien d'aborder une lecture audio.
Je remercie les éditions Audiolib avec lesquelles je suis partenaire depuis bientôt un an pour l'envoi et la découverte de ce livre audio. A l'écoute de ce texte, j'ai senti des réminiscences d'un autre roman, d'un autre auteur, (cité dans les remerciements du bouquin) dont je vous parlerai bientôt.

tous les livres sur Babelio.com



Voir les avis des autres membres du jury blogueurs du prix Audiolib 2017:
Enna lit, Enna vit
Les pages de lecture de Sandrine
Les lectures de Meuraïe
Les lectures de Lily
Parenthèse de caractères
A Propos de livres

Citations :
Dans le triangle père absent, mère rigide, copains éloignés, le chien Ulysse occupait évidemment une place centrale. Sa mort et la manière dont elle survint furent pour Antoine un événement particulièrement violent.

La vie doit toujours reprendre le dessus, elle adorait cette expression. Cela signifiait que la vie devait continuer de couler, non pas telle qu'elle était mais telle qu'on la désirait. La réalité n'était qu'une question de volonté, il ne servait à rien de se laisser envahir par des tracas inutiles, le plus sûr pour les éloigner était de les ignorer, c'était une méthode imparable, toute son existence montrait qu'elle fonctionnait à merveille.

La rumeur est une sauce fragile, elle prend ou elle ne prend pas.

Ce qui ne surviendrait pas aujourd'hui serait une menace pour demain. Et pour toute une vie


Sa vie n'était rien d'autre que l'immense défaite à laquelle son enfance, un pur chagrin, l'avait destiné.

il régnait dans l’air un étrange parfum d’apocalypse parce que, après avoir laissé sa place à l’orage et aux pluies, le vent donnait l’impression de réclamer le fin mot de cette histoire.


L'église proposait une prestation, on se comportait comme des consommateurs. Même les grands événements cycliques comme Noël, Pâques, ou l'Assomption n'échappaient pas à cette règle utilitaire. C'était la manière, pour les adhérents, d'acquitter l'abonnement leur permettant, dans l'année, de recourir aux services à la demande.


Dieu était un voisin un peu distant qu'on avait plaisir à croiser et à qui on ne rechignait pas de demander un petit service de temps à autre. Elle allait à la messe comme on visite une vieille tante.



C'était fini et ces pleurs étaient ceux de son enfance,ils avaient quelque chose de protecteur,ils lui procuraient un apaisement qu'il emporterait avec lui où qu'on l'emmène.

Extrait audio : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !