Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)
 http://prix-audiolib.frh

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

jeudi 23 mars 2017

Lecture audio : E.O CHIROVICI - Jeux de miroirs



Livre audio écouté en Mars 2017
Dans la cadre du Prix Audiolib 2017


Pourquoi j'ai choisi ce livre :

J'avais entendu parler de ce livre via des blogs, j'en avais entendu du bien, et le bandeau renforçait cette idée-là. J'ai vu l'ouvrage en librairie et sa magnifique couverture "Miroir" dans laquelle se reflétait mon visage, je me le suis procuré en édition papier, puis la sélection  des 10 livres audio en lice pour le Prix Audiolib est tombée et ce livre y figurait raison de plus pour le sortir de ma PAL, le lire et vous en parler.
Je remercie les éditions Audiolib pour l'envoi de cet ouvrage dans le cadre du Prix Audiolib 2017

Présentation du livre par son auteur (Vidéos) :





4eme de Couverture :

Un agent littéraire, Peter Katz reçoit un manuscrit intitulé "Jeux de miroirs" qui l'intrigue immédiatement. En effet, l'un des personnages n'est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fin des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. Se pourrait-il que ce roman contienne des révélations sur cette affaire qui avait tenu en haleine les Etats-Unis ?
Persuadé d'avoir entre les mains un futur best-seller qui dévoilera enfin la clef de l'intrigue, l'agent tente d'en savoir plus. Mais l'auteur du manuscrit est décédé et le texte inachevé. Qu'à cela ne tienne. Katz embauche un journaliste d'investigation pour écrire la suite du  livre.
Mais de souvenirs en faux-semblants, celui-ci va se retrouver pris au piège d'un maelström de fausses pistes. Et si la vérité n'était qu'une histoire parmi d'autres ?

Découvrez le roman événement, suspense haletant traduit dans 38 pays !!!


Mon avis : 
J'attendais beaucoup de ce livre, et j'ai été plutôt déçu... par l'histoire, qui se lit certes... mais sans grande conviction quant au déroulé des événements mais également par la lecture audio, qui malgré la performance du comédien Vincent SCHMITT s'est révélée assez "plate" sans nuances vocales et, de fait, bien en dessous par rapport aux a aux autres interprétations de mes écoutes précédentes dans le cadre du prix Audiolib quant à la différenciation des personnages dans le roman (Que je suis tatillon ! Vous allez peut-être trouver que, de temps a autre quand je ressens de la nuance vocale, je dis que c'est "trop" mais dans ce cas là, pas du tout ! Et j'assume complètement ce point de vue) .

J'ai toutefois envie de vous partager un extrait des notes de l'auteur en toute fin de livre, en espérant que cela vous donnerait peut-être envie de le découvrir ?

Est-il possible d'oublier complètement un événement et d'en créer un faux souvenir ? Et si notre imagination était capable de transformer une réalité prétendument objective en quelque chose d'autre, qui nous appartient en propre ? L'esprit est-il en mesure de réécrire un événement donné, d'agir à la fois comme un scénariste et un metteur en scène ? C'est le sujet abordé dans Jeux de miroirs, avec pour point de départ un meurtre commis à l'université de Priceton à la fin des années 1980.

Peut-être en attendais-je trop ? Malgré le coté psychologique pourtant très présent, ainsi que le postulat intéressant tel que définis dans la citation ci-dessus, cela ne suffira pas à me "séduire" suffisamment. Ce fut tout de même une découverte d'autant que ce livre est le premier de l'auteur à être traduit en France et je ne néglige point cet aspect.
Je n'ai pas ressenti le "Suspense haletant" promis par la petite phrase magique sur la quatrième de couverture. J'ai plutôt trouvé une histoire relatée par 3 personnes, 3 points de vue différents et redondants. Mauvaise pioche, mais je suis certain que ce livre à par ailleurs trouvé ses lecteurs, et continuera de les trouver... Pour ma part, hélas, je passe mon tour !

Extrait audio :

Se procurer ce livre audio chez notre partenaire Audiolib

Quelques citations :

Vous croyez avoir oublié quelque chose - un événement, une personne ou une situation - et puis brusquement vous vous rendez compte que vous souvenirs prenaient la poussière dans un recoin de votre esprit mais qu'ils ont toujours été là, aussi nets que s'ils dataient de la veille.


Tu savais qu'on est le plus souvent incapables de faire la différence entre la fiction et la réalité ? Attention, hein. Quand je dis "On", je veux parler de notre cerveau. Du coup, on peut aussi bien pleurer devant un film que rire devant un autre, tout en sachant pertinemment qu'on regarde des acteurs et que l'histoire est née de l'imagination d'un scénariste.

Parfois, les disparus sont bien plus proches de nous qu'ils ne l'étaient avant de passer dans l'autre monde ; leur souvenir, ou du moins ce que nous croyons nous rappeler d'eux, constitue pour nous une incitation plus forte à essayer de répondre à leurs attentes que s'ils nous l'avaient demandé de leur vivant.


Quelqu'un a dit un jour qu'une histoire n'a en réalité ni début ni fin ; ce ne sont que des moments choisis subjectivement par le narrateur pour aider le lecteur à situer un événement dans le temps. 

Lire les chroniques des autres membres du Jury du Prix Audiolib 2017 sur ce livre audio :

(A Venir)

Lire mes chroniques sur les autres livres audio lus dans le cadre du Prix Audiolib :
Gaël FAYE - Petit Pays
Pierre LEMAITRE - Trois jours et une vie
Négar DJAVADI - Désorientale

Ressources :
A Europe 1, on a visiblement aimé !!!

Bonne journée !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !